Au commencement

August 27, 2019

Au commencement, au commencement nous a t-on dit, il y avait la mer. La mer où les Hommes voguaient à bord de pirogues à voiles. Pendant des siècles, les tribus Bajaus, nomades des mers, se déplaçaient d’îles en îles. Ils s’installaient sur l’une d’elles, et quelques mois plus tard seulement, en repartaient pour s’installer sur une autre.

 

Et puis, il n’y a pas si longtemps, car certains anciens sont encore là pour en témoigner, il fallut partir définitivement des petites îles de la Sonde orientale, car elles n’étaient plus sûres : l’armée japonaise envahissait l’Indonésie. Alors, ils voguèrent vers l’ouest, mais ils se faisaient rattraper par les envahisseurs. Finalement, après avoir passé plusieurs mois à errer en mer, ils trouvèrent refuge dans la baie d’une île

 

inhabitée, à l’extrémité ouest de la grande île de Florès. À l’abri derrière sa mangrove, ils échappèrent ainsi aux Japonais. Cette île, ils la nommèrent Seraya Besar. Besar, car elle était la plus grande des petites îles de cette région, et Seraya… ça personne ne le sait.

 

L’île possédait tout ce dont les nomades des mers, devenus sédentaires malgré eux, avaient besoin : l’eau pure de la montagne pour boire ; le bois des arbres de la forêt pour construire les maisons ; le poisson de la mer pour se nourrir. Mais ils s’aperçurent vite que l’île n’était pas tout à fait inhabitée : outre des cerfs et des pythons, des singes vivaient sur l’île. Elle était leur royaume. Les Hommes avaient empiété sur leur territoire, alors ils durent se battre contre eux pour y rester. On raconte qu’après plusieurs jours de combats acharnés, ne parvenant pas à vaincre ces singes hargneux, les Hommes eurent recours à la magie pour vaincre leur roi. Un shaman lui lança un sort qui l’endormit sur le champ de bataille, ce qui permit au chef des Hommes de le tuer. Les Hommes avaient vaincus. Ainsi, depuis ce jour, ils se partagent l’île avec les singes : aux Hommes la plaine littorale située au sud de l’île ; et aux singes les montagnes.

 

Les cerfs auraient rejoint Florès à la nage peu de temps après l’arrivée des Hommes. Quant aux pythons, ils n’avaient pas pris part aux querelles des primates et sont encore sur l’île. Bien qu’ils vivent dans la montagne, ils leur arrivent d’en descendre pour terroriser les villageois.

 

Ainsi commença l’histoire de Seraya Besar.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now